Un contrat de 2,5 M€ pour les hôpitaux du territoire de Brest

Directeurs d’hôpitaux, directeur de l’ARS et médecins étaient réunis pour cette signature du contrat hospitalier de territoire.

Le deuxième contrat hospitalier de territoire a été signé, ce mercredi, à l’hôpital de Saint-Renan, par le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) de Brest, qui apporte 2,5 M€ sur cinq ans.

Un contrat s’est créé autour du CHRU de Brest en 2012, puis, en 2016, un groupement hospitalier de territoire (GHT) associant l’hôpital de Landerneau, les hôpitaux des pays de Morlaix, Lesneven, Saint-Renan, Crozon, Lanmeur ainsi qu’un membre associé : l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Clermont-Tonnerre.

Tous ces établissements partagent un projet médical de territoire. Cela a notamment déjà permis de faire venir des médecins spécialistes brestois dans les hôpitaux périphériques plutôt que de déplacer les patients.

Un portail commun entre CHRU et HIA

« Ce territoire est déjà très engagé dans la coopération hospitalière : près de 20 % des praticiens du CHRU de Brest ont un exercice partagé sur plusieurs établissements du GHT », a noté le directeur général de l’ARS, Stéphane Mulliez, avant la signature du contrat qui s’est déroulée à l’hôpital de Saint-Renan.

« Le premier pas territorial du CHU de Brest a été la fusion avec l’hôpital de Carhaix », a rappelé le directeur général du CHRU de Brest. « Après dix ans d’aventure territoriale, il faut, après les postes partagés, arriver à des équipes territoriales, sur la base du volontariat. Ce contrat nous parle de nouveaux métiers et de nouvelles modalités avec la télémédecine. Ce qu’il y a de plus rare, aujourd’hui, c’est le temps. Il faut trouver des solutions technologiques pour éviter que les professionnels passent leur temps sur les routes. Il faut aussi du partage d’informations. Le portail commun CHRU-HIA est prêt. Il va ouvrir, dans quelques semaines, sur quelques services pilotes. Ensuite, il pourra être élargi à tout le GHT », a analysé Philippe El Saïr, directeur général du CHRU de Brest.

Source : du 15 Janvier 2020

 

nunc Nullam id, venenatis vel, dolor.